Vers une stabilisation du marché de la cigarette électronique

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Yvon Novy dit :

    Et le « Projet de loi de santé » (enfin, « … de santé des finances publiques » faudrait-il préciser !) ne va rien arranger !

    Dans le « Projet de loi de santé », et tout le monde omet de le dire (ou ne le sait pas ?) il y a aussi l’article 53 qui permettra au gouvernement de transposer, par ordonnance, la Directive européenne des Produits du Tabac (Directive 2014/40/UE ).
    La transposition de cette directive en son état actuel, (largement dictée par les lobbyistes des grandes firmes du tabac) signera immanquablement la mort pure et simple de la cigarette électronique telle qu’on la connaît aujourd’hui. Elle impose en effet, de telles exigences, qu’une très grande majorité des produits actuellement en vente, ceux qui ont permis à de nombreux fumeurs de quitter le tabac, deviendront interdits.
    Ne resteront autorisées à la vente que des cigarettes électroniques de première génération (type « Cigalike »), obsolètes et peu efficaces, et principalement vendues aujourd’hui… par les buralistes !
    Mais c’était justement le but des lobbyistes du tabac qui ont dicté cette directive à leur avantage. Ramener les utilisateurs de cigarettes électroniques vers les bureaux de tabac, leur vendre des produits peu efficaces, pour qu’au final, ils reviennent vers ce qui a toujours leur cœur de métier, le tabac… et aussi vers ses 73.000 victimes par an !

    – Projet de loi relatif à la santé – Voir article 53 / 2°
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichLoiPreparation.do?idDocument=JORFDOLE000029589477&type=contenu&id=2&typeLoi=proj&legislature=14

  2. Vapoteur en colère dit :

    Si on continue à acheter nos produits sur internet et que l’on ne vas plus en boutiques physiques, celle-ci disparaitront totalement. ( ce qui commence à se passer )
    Nous ne pourrons alors plus goûter les produits ni tester les matériels et bénéficier des conseils des vendeurs compettants.
    Les fumeurs souhaitant passer à la vape ne pourront le faire qu’à travers les produits inadaptés des bureaux de tabac et de Big Tobacco et reviendront à la clopes ( surtout les 40-60 ans)
    Les vapoteurs actuels se trouveront pris au pièges eux aussi car le marché de l’internet se trouveras très fortement réglementé ( produits sans nicotine , batteries peu puissante ) voire interdit à partir de 2016 suite aux différents amendement.
    Les vapoteurs reviendront à la tueuse et ses augmentations , la cigarette électronique sera morte.

    Alors, ne vous tirez pas une balle dans le pied et allez en boutiques, demandez vos produits.

    Quel choix faites vous ?

  3. Juliette dit :

    En tous cas, il n’y a pas véritablement saturation du nombre de vapoteurs. Il y a encore un grand nombre de fumeurs à convaincre ! Par contre, il y a indubitablement une saturation du nombre de boutiques. Elles étaient 11 en 2010 et elles étaient 2500 en 2014 ! C’est certain, elles se sont multipliés beaucoup plus rapidement que les vapoteurs. Voilà pourquoi certaines boutiques ferment aujourd’hui. Les recettes baissent ces derniers mois car tous les vapoteurs ont leur matériel et se contenter de renouveler en e-liquide et en résistance. Mais un appareil n’est pas éternel. Une batterie, un mod se change aussi au bout de quelques mois. Pour finir, des domaines qui n’ont pas encore conquis le vapoteur lambda comme les mods, les atomiseurs reconstructibles et les e-liquides DIY peuvent relancer le marché…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.